Turban Jicqy

Turban doré Diawara

Cavaliers

Homme/Femme Printemps - Été 2016

Aux portes du désert, dans la lumière rasante d’un soleil fatigué, avance en ombre chinoise un train de dromadaires. Il glisse aux pieds d’une cité d’or à la fière citadelle. Ca et là scintille le sabre d’un intrépide guerrier rajput dont les exploits font encore chanter les troubadours. La route des caravanes s’enfonce dans la terre des rois. Les effluves de gingembre et de cardamone chassées par un vent de sable brûlant et poussiéreux ouvrent la voie. Dans la vallée fertile et verdoyante, au bord d’un lac né du lotus, dansent les jupes colorées des maharanis. Les fragments de miroir bordés de fils multicolores renvoient les étincelles du soleil et de la lune. Dans leurs veines coule le sang des dieux hindous.

On retrouve dans la collection Cavaliers le bleu, le jaune et l’orangé des cités du Rajasthan, le rouge brique de ses forteresses, l’or de la pierre ocre embrasée par le soleil. Les turbans Diawara aux couleurs pétillantes rappelle la grandeur royale des maharajas. La mousseline de soie et les pétales d’or des colliers Coquelicot font écho aux jeux de voile et de grelots des jeunes filles qui s’amusent dans les dédales de cours dallées. Les bracelets de soie Pharos s’enroulent autour du bras comme les guirlandes de jasmin. Les sautoirs et bracelets dorés Perle, les headbands Perle bleu nuit, rose poudré et gris clair animés de pois dorés, évoquent les ornements des princesses de l’Hindoustan.

collection constantinople

-

Constantinople

Homme/Femme Automne - Hiver 2015

-

On retrouve dans la collection Constantinople le laiton doré et le rouge grenat des selles pourpres poinçonnées d’or des cavaliers Amazighe, le sable jaune et la poudre à mousquet noire des jeux de poussière des fantasia. Le pompon et les rubans du collier Constantine rend hommage au panache de ces fiers guerriers en tenue d’apparat. Ailleurs, alanguies dans leur seroual de soie parfumée de jasmin, les princesses orientales, altières, puissantes, énigmatiques, s’abandonnent à l’oisiveté des nuits chaudes sans étoile. Les couleurs d’ambre et de jardin des sautoirs et bracelets Alexandrie célèbrent la splendeur ottomane.

Turban Denise Rose

Poiret

Homme/Femme Printemps - Été 2015

D’une arabesque à l’autre les entrechats volent en éclat. Le chahut des pieds tapageurs, du corps libre qui tout entier vocifère, happé par un souffle de vie presque démoniaque, laisse place au silence. Tumultueux, scandaleux, voilà que le corps se tait: instant de grâce du danseur en apesanteur. Seule la musique poursuit sa course. Les voiles fluides retombent, les drapés s’apaisent. Autour, le folklore russe épouse le charme orientaliste et la Grèce des légendes. Diaghilev toujours.

On retrouve dans la collection Poiret les couleurs lumineuses des chorégraphies de Nijinski, le drapé langoureux des sultanes enturbannées et la sveltesse des foulards d’Isadora Duncan. Fuchsia et rose poudrée, vert turquoise ou bleu cendré, la soie teinte à la main des headbands et manchettes Denise ravive le souvenir d’un exotisme suranné. Les mille et unes nuits de Poiret le Magnifique s’invitent à la danse. Avec les bracelets Igor et Nicolass la beauté pure de l’art déco rencontre le romantisme néoclassique : la ligne graphique des tresses noir ou corail simplement retenues d’une barrette dorée soulignent avec élégance la silhouette. Les tissus fleuris des sautoirs Rosine évoquent le printemps réenchanté par Stravinsky.

Turban Marine blanc et noir

Ocean Liner

Homme/Femme Automne - Hiver 2014

Assise sur le pont d’un liner, je regarde danser les étoiles. Derrière moi disparaissent les dernière lueurs des gratte-ciels d’une ville qui n’a jamais su dormir et déjà mon coeur voyage. J’entends les pas des Orientales flamboyantes de Diaghilev, le souffle sauvage de Joséphine Baker. Le chant de la houle s’en mêle. L’air chaud d’un soir d’été indien m’emmène au large, par-delà la Grèce antique, vers l’Afrique, et plus loin encore. La liberté de l’âme indigène me montre le chemin. 

On retrouve dans la collection Ocean Liner le cordage des navires, les pans coupés des ziggourats de Mésopotamie, le plissé des éventails de la Chine impériale. Anis, rouge sang et fuchsia rappellent les couleurs brillantes des oiseaux tropicaux, la sensualité de la laque rouge et du jade rapportés d’Orient. L’élégance simple des manchettes, leur ligne stylisée, ainsi que la fluidité de la soie, célèbrent la beauté exotique des années 1920. La collection Ocean Liner invite à l’échappée belle. 

Boucles-doreille-Hula-bleu-rouge.jpg

-

Hawaii

Homme/Femme Printemps - Été 2014

-

Dreams come true in blue Hawaii chantait Elvis. Lorsque la lune dorée se reflète dans le bleu profond de la mer des îles du Pacifique, le temps du rêve dissipe les chagrins. Le tambour pahu, langage du coeur et de l’amour, fait battre les tempes et vibrer les jupes kapa. Entre Cancer et Capricorne, le soleil est au zénith. L’archipel succombe avec grâce aux énergies de la nature. Les couleurs de feu de la collection Hawaii rappellent les récifs coralliens et les champs de lave qui dévorent les pentes verdoyantes. Cotons fleuris, rouge volcan ou orangés, se font l’écho des orchidées et des palmiers qui dansent sous le souffle des alizés. Lovely you and blue Hawaii.


Collection-Néfertiti.JPG

-

Néfertiti

Homme/Femme Automne - Hiver 2013

-

Sur les rives du Nil qui gronde, entre les papyrus et les figuiers sycomores, un scarabée pousse son disque solaire. Immortelle Egypte. On retrouve dans la collection Néfertiti la ligne graphique, simple et claire des fresques égyptiennes, leurs aplats de couleur et leurs formes pures. Le collier Isis se déploie comme les ailes de la déesse sur les murs des pyramides. Dans les colliers Emeraude et Bérénice résonne le plissé des pagnes de lin. Les tours de tête tressés et les bracelets entrelacés d’or rappellent les jeux de lanières qui retiennent le costume drapé. Les noeuds papillon et foulards en soie chantent l’élégance de la cour de pharaon.

Collection-Malinké.jpg

-

Malinké

Homme/Femme Printemps - Été 2013

-

La collection Malinké porte les tons chauds de la terre malienne brûlée par le soleil. Le bleu indigo des hommes du désert, les couleurs feu, roses, rouges et dorées des murs ocres de Tombouctou chauffés par le soir qui tombe se retrouvent dans les noeuds papillon, les bracelets Inna et les tours de tête. Le collier Erykah s’arbore comme un plastron des empereurs mandinka.


Collection Tribute to Ravi

-

Tribute to Ravi

Femme Automne - Hiver 2012

-

La collection Tribute to Ravi célèbre le grand Ravi Shankar, ses rythmes envoûtants qui enchantent l’âme, l’embarquent dans un dialogue avec le spirituel. Ravi s’en est allé mais les mélodies poétiques de sa sitar résonnent encore. Les piécettes des colliers Anoushka et Norah tintent comme le son clair de l’air qui vibre entre les cordes. Les sautoirs Broken Branch mêlent soie ancienne et plume en laiton pour mieux réconcilier l’Est et l’Ouest. Les perles noires, rouge vif et vert émeraude des colliers Tresse rappellent les couleurs éclatantes des saris indiens qui dansent dans la lumière chaude de l’Hindoustan.

Collection géométrie.jpg

-

Géométrie variable

Homme Automne - Hiver 2012

-

La collection Géométrie variable nous fait voyager dans les méandres architecturaux des mégalopoles à travers le monde. Les motifs géométriques des noeuds papillon, des cravates et des foulards rappellent la trame urbaine dessinée par les transports, le paysage structuré et le quadrillage parfois aléatoire des grandes villes vues du ciel. Ca et là un orange pop, un bleu électrique, autant de touches technicolor dans la nuit éclairée de néons. Tokyo, Philadelphie, Caracas. Comme les compositions de Mondrian, les accessoires portent le nom des cités qui les ont inspirés.


Collection white lake

-

White Lake

Homme Printemps - Été 2012

-

Les lins jaunes et bleus, les cotons fleuris des cravates et noeuds papillon sentent les foins coupés et le ciel orageux de l’été 69. La collection White Lake salue le mythe Woodstock et ses rêves de liberté. On y entend résonner le pas fiévreux des festivaliers, la voix ivre de Janis Joplin et les improvisations enragées de Jimi Hendrix. Jicqy les mirettes signe avec cette collection ses premiers foulards.

Collection rêve exotique

-

Rêve exotique

Femme Printemps - Été 2012

-

La collection Rêve exotique nous invite à redécouvrir les paysages efflorescents du Douanier Rousseau. On y retrouve les couleurs vives de sa flore exubérante. Tours de tête violets et corail. Renoncules jaune moutarde, vieux rose et bleu cendré. Les batiks balinais rappellent la luxuriance de ses jungles imaginaires et stylisées. Les bracelets et les colliers tressés se font l’écho des forêts de palmes entremêlées. On entend siffler le vent chaud des contrées lointaines et la flûte délicieuse de la charmeuse de serpents. Jicqy les mirettes signe avec cette collection ses premiers foulards.


Collection Mexico

-

Mexico

Femme Automne - Hiver 2011

-

Mejicoo. Le corail et le violet des renoncules en soie et des perles de verre rappellent les façades peinturlurées des barrios mexicains et le jupon de leurs comtesses aux pieds nus. Les tons bruns et grenat des colliers Racines, Tresse et Armature évoquent la chaleur enveloppante des sols humides de la jungle pendant la saison des pluies. On y entend chanter les perroquets et les macaques au derrière flamboyant. Le collier Maya, son profil en escalier, se fait l’écho des pyramides de Palenque. Chaque accessoire porte le nom d’un tableau de Frida Kahlo.

Collection The Rat Pack

-

The Rat pack

Homme Automne - Hiver 2011

-

Les motifs à carreaux, pieds de poule et chevrons associés aux tons chauds et sucrés ressuscitent l’élégance cool et la bonne humeur de la bande à Bogart et Sinatra.


Collection Champs magnétiques

-

Champs magnétiques

Homme/Femme Printemps - Été 2011

-

La collection « Champs magnétiques » explore le pouvoir de la métamorphose. Le collier devient cravate, le noeud-papillon se porte en broche. Les colliers articulés - désarticulés - et les chapelets de chaines capturent la puissance poétique de l’homme automate cher aux surréalistes. Les tours de tête Salvador font du rêveur un empereur. Exquis cadavre exquis. Cravates et noeuds papillon rencontrent le liberty japonais, mariage insolite pour mieux réconcilier l’imaginaire et le réel. Chaque accessoire porte le nom des pères du surréalisme et de leurs égéries.

Collection Circo fantazztico

-

Circo fantazztico

Homme/Femme Hiver 2010

-

On entend le pli lourd du rideau de théâtre qui se soulève. Bruissements de pompons, de rubans et de pas feutrés. Acrobates et trapézistes sont sur la piste. Fier comme un cavalier afghan, l’écuyer s’élance. Les accessoires de la collection Circo Fantazztico évoquent les parures des chevaux et les galons luminescents des dompteurs. Dans le jaune et le rouge Garance des cravates et des noeuds papillon, dans le doré et le noir pailleté des colliers résonne le roulement de tambour. La collection doit son nom à un cirque d’enfants de San Isidro au Costa Rica où Marcela et les soeurs Chapman dansent et jonglent pour apprendre à devenir maîtresses de leur vie.


Collection Gérard

-

Gérard

Homme/Femme Automne 2010

-

Le coton fleuri des colliers et des noeuds papillon évoque la légèreté des yukata japonais un soir d’été. La dentelle ancienne et les boutons chinés rappellent le souvenir doux du temps passé. Avec la collection "Gérard" Jicqy les mirettes signe sa première cravate.

Collection Norma Jean

-

Norma Jean

Femme Printemps - Été 2010

-

Pieds nus dans le sable doré, sourire vermeil, Marilyn est lumineuse. On retrouve dans la collection Norma Jean la fraicheur de son fou rire, son espièglerie, les coquillages des plages de Californie.